Une étude d’impact incomplète et/ou imprécise : Ne profite jamais au projet immobilier

Delphine d'Albert des Essarts et Adrien Reymond, 17/05/2023

Tribune par Delphine d’Albert des Essarts et Adrien Reymond, publiée dans la revue L’Argus de l’Enseigne, n°64, avril 2023

Etude d’impact insuffisante ! Et pourquoi ? Parce qu’elle ne détaillait pas suffisamment les conséquences du projet d’extension de Westfield Rosny 2 sur la qualité de l’air ; notamment le phénomène d’îlot de chaleur qu’il pouvait produire. Le Code de l’environnement, qui fixe le contenu de l’étude, manque cruellement, il faut le dire, de critères objectifs ou quantifiables. On ne saurait donc trop en rajouter sur les incidences d’un programme sur son environnement, en particulier sur la pollution atmosphérique. On jugeait autrefois sur les mètres carrés, on tranche aujourd’hui sur les particules fines…

[…]

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le lien suivant (abonnés uniquement).

Plus d'articles

13/06/2022

Local commercial édifié sans permis de construire : le bail encourt la résolution

Manque à son obligation de délivrance le propriétaire qui donne à bail un lo...

07/08/2020

Le Sénat incite les maires à protéger, rénover et valoriser le patrimoine historique architectural

Le 13 mai dernier, les sénateurs Michel Dagbert et Sonia de la Provôté ont d...

03/04/2020

Poursuite des chantiers – Le Guide de préconisations de sécurité sanitaire est paru

Le 21 mars 2020 un accord a été trouvé entre le Gouvernement et les trois fé...

10/01/2019

L’entrée en vigueur de la loi ELAN précisée par la circulaire du 21 décembre 2018

Par une circulaire très complète, datée du 21 décembre 2018 et publiée au B...

Voir plus
x

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation et adapter le contenu en mesurant le nombre de visites et de pages vues. En savoir plus

Accepter Refuser