La CE pulvérise les records en infligeant à Google 4.34 milliards d’Euros d’amende pour abus de position dominante

26/07/2018

Déjà en 2017, Google avait été condamné à payer une amende de 2,4 milliards d’Euros pour abus de position dominante dans l’affaire Google Shopping. Dans sa décision du 18 juillet 2018, la Commission Européenne inflige au géant américain une amende deux fois plus élevée atteignant 4,34 milliards d’Euros pour les mêmes motifs. La Commission reproche à Google ses pratiques de restrictions à la concurrence sur différents marchés: marché de service de recherche sur internet, de systèmes d’exploitation mobiles intelligents sous licence et celui des boutiques d’applications en ligne pour le système d’exploitation mobile Android. En effet, l’entreprise américaine impose la pré-installation de Google Search et Chrome via des compensations financières, et empêche les fabricants d’appareil de pré-installer d’autres moteurs de recherche concurrents.

Google dispose de 90 jours pour mettre fin à ses pratiques. A défaut, le géant américain sera redevable en plus d’une astreinte de 5% du chiffre d’affaire journalier moyen mondial d’Alphabet (société mère de Google). Sans oublier les actions civiles en dommages et intérêts pouvant être portées devant les juridictions des Etats membres par toute personne physique ou morale affectée par ce comportement anticoncurrentiel.

Face à cette situation, Google a d’ores et déjà annoncé qu’elle va contester la décision de la Commission devant le tribunal de l’Union Européenne.

 

Plus d'articles

Voir plus
x

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation et adapter le contenu en mesurant le nombre de visites et de pages vues. En savoir plus

Accepter Refuser